mardi 3 janvier 2012

Dans la compta jusqu'au cou...

Parce que je suis une personne extrêmement bien organisée, je fais bien évidemment ma compta très régulièrement pour savoir exactement où j'en suis sur mes comptes, et éviter les découverts, tout ça...




Hem.



Bref.




Le logiciel, lui en tout cas, il n'aime pas les gens pas à jour.

Par exemple, si je veux entrer une opération de mai ou juin 2011 (au hasard, hein, qu'allez-vous déduire-là voyons)(non mais vraiment alors), ça lui paraît tellement inimaginable (inimaginable, je confirme) que quelqu'un puisse faire sa compta avec autant de retard (je comprends ça, quelle idée !), que d'office il te met 2012 pour l'année.

Ah ben forcément, mes dépenses de mai et juin prochain je les an-ti-cipe, moi, madame.






Bon, alors après quelques soirées à finir avec la tête du premier hibou venu tellement mes yeux ne voulaient plus entendre parler de l'écran de l'ordi, j'ai fini par venir à bout de mes (hem) mois de retard en compta.

Et comme je me dis qu'il serait judicieux de tenir ça vaguement à jour, je m'y remets ce soir : j'ai que trois semaines de dépenses à entrer, là, je suis tout à fait sur les rails. Tout à fait.





D'ailleurs le logiciel de ma grande surface, il est aussi branché que moi en matière de dates et de rails, parce que mes papillotes, il les a classées "confiseries de Pâques".
Lui aussi.
Il anticipe.
C'est très bien.






J'ajoute, mais ne l'ébruitez pas, que la garde-robe de la boutique s'étoffe petit à petit... Vous devriez aller y jeter un œil, je pense, d'autant que le grand jeu 2012 va bientôt être lancé... J'dis ça, j'dis rien...


Aucun commentaire: