mercredi 17 août 2011

On met du cœur à l'ouvrage

quand il s'agit de chercher à mettre le feu à la baraque.

Mais je suis ferme : je n'y suis pour rien.
Du tout.
(pour une fois...)


Par contre je pense qu'un rendez-vous chez l'ophtalmo devient plus que nécessaire à mon Amoureux, parce qu'il n'a PAS vu la manique posée sur le brûleur à gaz. Il a posé la cocotte minute directement dessus, et mis en route sans aucun esprit pyromane...


Évidemment, je reviens de la piscine où j'ai accompagné les grands pour leur cours, et ça sent le brûlé jusque dans la cage d'escalier. J'avais encore une petite chance pour que ça soit l'appart des voisins qui soit en feu (ou pas, remarquez, je suis au dernier étage, pas les plus faciles à évacuer non plus...).

Mais une fois dans l'entrée, il n'y a pas de doute possible : c'est bien chez moi que ça crame.


- Euh, y'a un truc qui brûle ?
- Non, tout va bien, je maîtrise (dit l'Homme depuis la salle à manger où il prépare un truc sur la table)
- Si, si, ça brûle même carrément !!!
- Huh ?... Haaaaaaaaaa !


Non seulement il est aveugle, mais il n'a plus d'odorat et en plus il croit que mes commentaires sur l'odeur concernent ses prouesses culinaires et il se vexe.

On va pas s'en sortir.

Aucun commentaire: