mardi 19 avril 2011

Biggirl a testé le dentiste

J'avais vu un petit trou dans sa dent, elle s'était un peu plainte, alors j'ai profité de mon rendez-vous pour montrer ça au gentil dentiste (mon dentiste, il a une télé au plafond, et il a passé des dessins animés à ma fille pendant toute la séance).


Sauf que finalement c'était une très grosse carie, et même deux parce que la copine chicotte d'à côté elle était déjà entamée. Et donc la séance a duuuuuuuuré, et ma fille a été toute brave, elle a pris sur elle jusqu'au bout, à se faire tripatouiller les dents avec la fraise et tout, et elle a craqué une fois sortie de là.




Elle a pas tout perdu, je lui ai offert une montre pour la peine, tiens...




Choupette.

jeudi 14 avril 2011

Un WE à Perpète chez Beau-Papa et Belle-Maman

(sûr, ils adoreraient que je les appelle comme ça : Beau-Papa et Belle-Maman. Ça serait du dernier chic, un rien châtelain tout comme ils en rêvent, le panard. Dommage pour eux, c'est de moi qu'ils ont hérité comme Belle -Fifille, huhu).



Ça sentait un peu le roussi, ce ouikènde, déjà parce que de chez moi à Perpète y'a bien sept heures de train fois deux parce qu'il fallait évidemment revenir (pas fous), ensuite parce que le déjeuner d'anniversaire ne pouvait certainement pas se transformer en dîner, mais où irait-on je vous le demande, et que donc la perspective réjouissante de passer toutes ces heures en la compagnie plaisante de BP et BM, ne pouvait décemment pas s'alléger d'une petite journée à visiter le château de Guédelon. "Vous ferez ça quand vous reviendrez". C'est c'là.


Le charmant échange de courriels qui a précédé notre arrivée n'a rien fait pour arranger mon affaire. Parce que BP est un tordu du cerveau, et que donc, comme me l'a fait remarquer mon Amoureux un rien horrifié que j'aie pu me risquer à ce jeu dangereux : il ne faut surtout pas échanger quoi que ce soit par email avec lui.


C'est pas moi qu'a commencé, c'est lui d'abord.


Il m'a incidemment demandé ce qu'il fallait qu'ils achètent pour notre venue, rapport qu'il ne voulait pas que "ça fasse comme l'autre fois". Et moi j'ai croisé mes nœils, parce que l'autre fois ma BM avait tout très bien géré, le lait d'avoine et le beurre 100% végétal. Pas qu'ils se soient privés de faire remarquer que ce beurre c'était rien que des cochoncetés cancérigènes dedans, mais en l'occurrence je m'en suis badigeonné le nombril : on ne choisit pas ses intolérances alimentaires.

Donc incidemment j'ai répondu que "mais tout était parfait la dernière fois, surtout ne changez rien, ça sera merveilleux".

À quoi Monsieur Neurone Atteint a répoliqué que "mais nononon pas du tout, la dernière fois on a eu tous les yaourts au soja sur les bras, et que ça a été terrible parce qu'on aime pas ça du tout".

Dans les détails nous noterons au passage qu'un même mail comportait la notion de "faudrait pas qu'il nous reste quoi que ce soit de tes bidules douteux dans notre frigo, on veut pas attraper le cancer du tutu à cause de vous", et celle hautement acrobatique de "mais surtout on veut pouvoir vous proposer tout ce que vous aimez en quantité suffisante, que vous ne manquiez de rien rien rien, et puissiez même vous baffrer de ce qui vous fait envie". Cherchez la cohérence, elle n'existe pas.


Ce à quoi je répondais de ne pas s'embêter avec les yaourts pour aussi peu de temps, que j'apporterai ce qu'il faut.



....



JE POSE UNE QUESTION SIMPLE JE VEUX UNE RÉPONSE SIMPLE !

Dit BP un rien agacé.






Bon.
Sur le conseil avisé de mon Amoureux, je laissai cette crise de nerfs sans réponse, et fis comme j'avais dit. Apportant dans mes bagages quelques yaourts et la crème de marrons de mon fiston.
















Évidemment on a tout oublié dans le frigo de BP en repartant.

lundi 11 avril 2011

Un peu de couture

J'ai décidé que la couture, j'allais la bloguer en dehors de ma plage récréative du jeudi. Entre autres parce que sinon on ne va plus avoir que de la couture le jeudi alors que j'ai encore d'autres choses à vous raconter.

Donc aujourd'hui je blogue couture. Vous êtes prévenus !

Couture à la bourre entre nous soit dit, parce que comme les assidus l'auront bien évidemment noté, mon assiduité à moi a pris comme un coup ces derniers mois. Mais malgré les apparences, je n'ai pas fait que m'appitoyer sur mon pauvre sort pendant toutes ces semaines où je ne vous disais rien de mon intimité, j'ai aussi cousu. Pas mal d'ailleurs.

On va pas tout rattraper en une fois (ah si, finalement, si), mais voici un florilège des réalisations qui vous manquent :

Un protège carnet de santé de ce livre-là :




Une petite robe pour un cadeau de naissance (jolie nétiquette inside) - modèle Ottobre :



Une pochette pour jouer à la poupée (petit lit, poche zippée pour y glisser les accessoires, salle de bain avec baignoire où on peut glisser la poupée), de ce livre-là :



Encore un pantalon Ottobre pour mon grand doudou :



Du nouveau dans la garde-robe de Rose (t-shirt et pantalon patron maison, robe trouvée ici) :




Un déguisement de clown parce que ça faisait vraiment longtemps qu'il me le réclamait (pantalon basé sur un Ottobre (encore !), nœud pap improvisé) :



La fameuse jupe "boule" pour Rose (Biggirl ne veut pas la même. Biggirl veut une jupe qui tourne) :


Un lutin (en vrai, trois lutins, mais les autres ne sont pas encore en photo), cousu grâce au SAL que je suis avec régularité (mais si ça m'arrive) :


Et pendant que j'y étais, une poupée entière (euh non, lui manque des cheveux), ma toute première, je suis pas peu fière du résultat ! (elle a une bonne bouille, non ? Je lui trouve une bouille de petit gars, mais on va dire que c'est moi qui fais une fixation...) :



Bon, les photos sont minus, mais y'en avait trop à mettre.
J'm'ennuie pas, hein ?