jeudi 3 mars 2011

ça sent le printemps...

Ça veut dire en fait que ça sent le contrôle pédagogique à plein nez pour Biggirl (même pas peur, hein, elle est censée être au CP, pour le moment j'assure), et la jolie déclaration d'impôts pour Mon Amoureux.


Osons le dire clairement : cette déclaration me donne des boutons d'anticipation urticante.


Allez savoir pourquoi, cet ancien informaticien refuse mordicus de tenir sa comptabilité sur un Gentil Logiciel.

Le genre où tu rentres tes lignes dans l'ordre où tu y penses et qui va tout bien ranger dans les bonnes cases, ainsi qu'éditer en un clic le livre des dépenses, le livre des recettes, le Grand Livre, le tableau de passage (ah ! le tableau de passage ! les connaisseurs apprécieront (ou pas en fait, surtout pas d'ailleurs je sens, quoi que objectivement quand c'est le Gentil Logiciel qui te l'édite, tu te libères d'un coup d'un seul de la question d'y comprendre quoi que ce soit, et tu fais passer à ton AGA (association de Gestion Agréée pour les intimes) sans l'ombre d'une inquiétude) et la 2035 pendant qu'on y est.

Le genre qui te calcule tes amortissements année par année, qui te fait le rapprochement bancaire en moins de temps qu'il ne le faut pour dire "contrôle-zèd".

Le genre parfait quoi.




Ben non, Mon Amoureux est un "laborieux" (c'est lui-même qui le dit), et a décidé qu'il voulait maîtriser les arcanes de la comptabilité libérale avant de faire faire le boulot par un ordinateur.



Je me dois de le dire haut et fort : Mon Amoureux a tort.


Et son obstination n'est pas sans créer quelques tensions dans notre couple, puisque la charmante épouse que je suis (mais si, ça m'arrive d'être charmante) est passée par la case "comptabilité libérale" même si elle a d'office sauté la case "comptabilité sur du papier". Pas folle la guêpe.

N'empêche que malgré ça j'ai toujours trouvé la période de la compta bien stressante, et que pour tout dire, je fais un dos rond et piquant en prévision des charmantes semaines qui vont venir, avec un Amoureux qui tout de même vient de se taper six mois de saisie de lignes de compta sur excel (parce que tu comprends c'est plus clair comme ça), qu'il va devoir donc recopier avec la patience qui ne le caractérise pas, et au crayon s'il vous plaît, dans les livres de comptabilité avec des pages numérotées interdites de déchirer et de raturer, et les montants en double pour avoir une ventilation sans faille, avant de faire son pointage bancaire (que je n'essaye pas de vous raconter comment ce Cher et Tendre a géré sa banque cette année, vous allez mourir de rire en oubliant de paniquer (parce que bon, finalement, c'est moi qui suis en face du Cher et Tendre chaque soir. La question est de savoir si je dois paniquer...).




Vivement le mois de juin.

2 commentaires:

la trollette a dit…

heu...
il fait un tableau excell mais veut pas utiliser un logiciel?!
les rapprochements, il va les faire à la main aussi?
Oh lala... mais la vie est déjà suffisamment compliquée pour pas s'en rajouter!
la logique masculine me laissera toujours perplexe sur certains sujets...
;oD

La Compta, c'est comme un poison. Le meilleur moyen de s'immuniser, c'est d'en absorber tous les jours un peu...

By O. a dit…

M'en parle pas, je suis désespérée...
Bon, il se prend bien la tête cette année, peut-être que ça lui suffira, et qu'il informatisera tout ça pour la compta de 2011... Genre celle qu'il n'est pas entrain de faire pour cause de compta 2010 en cours et dans les choux. Et je ne te parle pas du compte pro qu'il a ouvert dans une banque, qu'il paye depuis août dernier, et qu'il n'utilise pas parce que tu comprends, c'est scandaleux de faire payer aussi cher un compte pro. Rha.