lundi 25 octobre 2010

Je ne vous apprendrai rien

quand il n'y a pas un bruit dans la maison, il y a anguille sous roche.

La grande c'est de moins en moins vrai : il y a une chance sur deux pour qu'elle soit affalée sur le canapé avec un livre.

Le moyen n'a pas d'idées tordues, c'est une bonne chose, mais des fois j'aimerais presque qu'il en ait plus. Les mères de famille, je vous jure, c'est compliqué...

Le petit, vous en conviendrez est à un âge à haut risque d'idée tordue, et son silence en dehors des heures de sommeil doit faire l'objet d'une enquête poussée.



Ce que je fis, pas plus tard que tout à l'heure. Avec un train de retard, évidemment : le temps que mon cerveau en quête de temps calme se mette en mode "danger", l'idée du jour était déjà bien entamée.


Une magnifique double empreinte de dents de lait dans la tablette de chocolat pour tout avouer. Avec les deux mains bien accrochées des deux côtés de la tablette en question, et le bébé absolument ravi de sa trouvaille.



- Ben qu'est-ce que tu fais mon doudou ? (dit la mère qui sait parfaitement ce qu'il fait le doudou, hein, parce que tu parles si sa présence a eu la moindre conséquence sur l'arrêt de la chouette idée en cours)

- manche e cola ! dit-il encore plus ravi (hein maman que c'est une chouette idée que j'ai eue là ? comment ça tu me la vires, ma tablette, mais non, pas du tout, je suis bien parti, là, rends-moi ma tableeeeeeeeette !!!!!)

- colaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa...









Pauvre enfant. S'tait pourtant une chouette idée, faut bien l'avouer, je devrais suivre son exemple à ce petit.

2 commentaires:

la trollette a dit…

si jeune et déjà drogué...
j'vous jure, y a p'us d'jeunesse!

By O. a dit…

Tu crois pas si bien dire. Son addiction au chocolat est assez spectaculaire, il faut bien l'avouer. Mais on limite, on limite ! (je ne lui ai même pas donné un pauvre carreau pour compenser la tablette perdue)