lundi 12 juillet 2010

Youpi !

Ça fait un moment que je l'attendais. Je crois que mes montagnes font parties des raisons pour lesquelles vivre en Nouvelle Calédonie n'a pas fonctionné comme on l'aurait voulu. J'y suis trop attachée. Et là où aller à la mer me demande un effort particulier, aller en montagne est juste une évidence.


Et donc, je projetais pour cet été quelques randos avec les petits. Une tous les quinze jours pour être précise. Mon but n'est pas de les gaver de balades à les y rendre allergiques, vous imaginez bien !



Pour les suivantes j'ai envoyé un mail collectif à tous mes amis avec enfants susceptibles d'avoir envie de nous accompagner. Ça sera encore plus cool avec des potes, non ?


Et bref. Pour cette fois, pas de copains, mais comme c'était une première, pas de râleries non plus. Pis mes gosses ils marchent à la chanson, s'trop efficace (juste à la montée c'est un peu dur pour la chaîne hi-fi qui manque de piles, mais quand on aime (mes enfants, la montagne et chanter) on ne compte pas).



Oui, les madeleines distribuées tout le long du trajet sont assez efficaces aussi, merci papa.


Et en haut (pas le haut du haut, parce que faut pas trop en demander non plus aux minis jambes, même si ma fille l'air de rien a passé la monter à courir du groupe de tête au groupe de queue), y'avait un refuge sympathoche, avec le café des grands (celui que je ne prends plus, je vous raconterai ça) et les tartes aux noix et au chocolat des petits (quoi ?)(oui, d'accord, moi aussi j'adoooooore la tarte aux noix)(pfff).




Et le serveur.




Mignon.




Très.





Demandez à Biggirl qui m'a dit au bout de 10 minutes : "maman pousse-toi, je vois plus le monsieur, il est trop beau !"










(5 ans et demi et toutes ses dents de lait, et même s'il y en a une qui branle sérieusement du chef, je ne suis pas prête à laisser ma fille sortir en boîte avec les beaux serveurs des refuges, même de montagne, oh !)

Aucun commentaire: