mercredi 28 juillet 2010

Si on veut, d’abord !

Ça peut être la chandeleur le 27 juillet, personnellement ça ne me pose aucun souci.

C’est marrant comme il me paraît relativement improbable que je fasse une galette à la frangipane demain, mais comme les crêpes ont absolument tout loisir d’être sautées (c’est vous qui avez les idées tordues, pas moi) absolument n’importe quand dans l’année. L’avantage d’avoir aussi une fête des crêpes réside dans le plaisir qu’on a à en faire exprès une fois dans l’année. Mais sinon on en fait plein.




Marrant aussi comme c’était a priori la recette que j’improvisais totalement quand j’étais moins aguerrie en cuisine (j’en vois qui rigolent, mais je vous jure que j’ai progressé en cuisine), alors que je suivais la plupart des autres recettes scrupuleusement, et comme aujourd’hui alors que j'improvise totalement deux recettes sur trois, je me rends compte que mes crêpes ne sont vraiment réussies que si je suis justement une recette.



Au détour du blog de Valoupette, j’ai piqué sa recette, et puis aujourd’hui j’ai un poil fait à ma sauce, et comme objectivement on s’en met jusque là, je vous donne ma version (mais je décline toute responsabilité quant aux kilos pris au passage).



Toutefois, je vous conseille aussi d’aller faire un tour chez Valoupette et d’aller lui piquer sa recette, vous comparerez !


Les crêpes de Valoupette à la mode O. :

50 gr farine de sarrazin.
200 gr farine de blé.
1/2 l de lait d’avoine, rallonger avec de l’eau si nécessaire une fois la pâte reposée.
4 œufs.
1 cs huile.
1 pincée de sel.


Bon app' !

Aucun commentaire: