dimanche 25 juillet 2010

Mes nuits sont plus belles que vos jours

Si je vous le dis, vous pouvez me croire.




Je suis prête à parier que 94% de mes lecteurs n'a rien fait de plus transcendent la nuit dernière que dormir bêtement. Franchement, croyez-moi, la récupération physique c'est limite has been.




C'est pas moi qui le dis, c'est Ptibouchon. Et en matière de résistance au sommeil, il a une longueur d'avance (sur moi quoi qu'il en soit).




Pour tout vous dire, du haut de ses dix-huit lunes, ce petit crapaud à plumes prenait encore un petit réapprovisionnement de nuit au sein de sa dévouée mère. Laquelle dévouée mère a trouvé quand-même que "une fois ça va, trois fois bonjour les dégâts", et a décidé manu militari de supprimer le casse-croûte en dehors des horaires de disponibilité officiels.




A plus tétée de nuit.



A fini tétée de nuit.




Grand gourou a pris une décision ferme et -nous l'espérons- définitive.







Sauf que le petit soldat n'est absolument pas discipliné. Et résiste donc comme je l'ai évoqué plus haut, de toute sa force contre le pouvoir en place. Une heure et demie de pleurs entre 2 h 20 et 3 h 50, ça vous a des petits airs de soirée délurée que j'avais oubliés depuis quelques années...





J'espère juste que le travail de fond à la sauce Pavlov ne durera pas trop plus de trois nuits, parce qu'au-delà, je ne garantis plus rien en matière de disponibilité diurne...

1 commentaire:

JOe a dit…

Et le décalage horaire tu en fait quoi hein? Tu en fait quoi????? 3 mois il a fallu à Majujuàmoi. Parents indignes va!!!! Bon courage quand même hein!!! Bizzzzzzzzzzzzzzz