lundi 5 avril 2010

L’accumulation fait le bonheur

Ben voui, si les merdouilles se contentaient d’arriver toutes seules, ça serait trooooooop facile. Alors y’a les phases où ma famille se trouve en troisième décan de Lune sous Jupiter, et rien ne va plus. Genre cette semaine. Normal : mon Amoureux est parti bosser à Nouméa pour toute la semaine, je suis toute seule avec ma clique.




Ptibouchon exprime ça en sortant sur tout le corps des plaques rouges absolument fascinantes. On suppose une allergie à la mangue, mais étant donné qu’il continue à sortir des plaques 3 jours après absorption du produit suspect, en fait on ne sait pas trop. Sous anti-histaminiques et cortisone ça allait mieux hier et ce matin j’ai trouvé des plaques tout le long de l’élastique de la couche. Et j’ai récupéré après la sieste de cet après-midi un bébé écarlate, parce que les plaques s’étaient invitées jusque sur le visage. On a continué la cortisone, on a viré tout allergène possible de son alimentation, ça allait un peu mieux hier, et depuis le réveil il reflambe. Aucune idée de ce que c’est, je vais chez le doc ce matin.



La voiture exprime ça en nous ayant fait croire subtilement jusqu’à ce matin qu’elle avait encore quatre-vingt kilomètres d’autonomie alors que pas du tout ! Ah ah ah ! En vrai elle était en panne sèche, la vicieuse, et elle a tout bonnement refusé de démarrer, même pour aller jusqu’à la station essence qui est à deux pas, non non non. Et heureusement que j’ai un des voisins les plus gentils du monde, et qu’il a tiré ma voiture dans la pente au cas où c’était juste un caprice et qu’un petit démarrage en seconde suffirait, et que face à l’évidence, il a pris le jerrican prêté par le propriétaire le plus gentil du monde, pour aller le remplir à la station pendant que je m’occupais de la marmaille inquiète.




Le grille-pain exprime ça en se gavant de chocolat. Le gourmand. Ça digère très mal le chocolat, ces petites bêtes, je peux vous le dire. Surtout que forcément le carreau incriminé a fait son hara kiri à un moment où le grille-pain en question était tout chaud de sa dernière tartine. Et que donc, pour récupérer le morceau j’ai pu me brosser, mémé, j’ai juste étalé du chocolat partout dans le grille-pain. Rhaaaaa ! Cela dit, la machine fonctionne parfaitement, elle diffuse juste une bonne odeur de chocolat fondu à chaque nouvelle tartine. C’est un nouveau genre d’huile essentielle, je suis persuadée que le magnésium en inhalation est très bon pour la santé (mais si).




La prise de la gazinière exprime ça en pétant son plomb. Rien de bien inquiétant a priori, et même j’aurais dû m’en douter : un four, un grille pain et un babycook (qui ne fonctionnait pas à l’instant fatidique) branchés tous les trois sur la même pauvre prise sans terre, ça faisait forcément beaucoup. Mais quoi ? Il n’y a que deux prises dans cette cuisine, dont une seule avec terre sur laquelle on a préférentiellement branché le frigo. Toute l’électricité de cette baraque est hors norme. J’ai des prises avec chacune un petit plomb vissé dedans, vous voyez le genre ?
Alors bon, le plomb a sauté, rapport au surpoids engendré par le four et le grille pain fonctionnant de concert. Pas grave. Je vais dévisser le plomb de la prise de ma chambre pour le mettre provisoirement sur cette prise, et hop !
Voui.
Mais non.
Le plomb n’a pas sauté.
Le plomb a fondu.
On va s’estimer heureux que la maison n’ait pas brûlé, hein ?




Je vous dis : quand ça veut pas, ça veut pas.

1 commentaire:

les leblond de chavagne a dit…

Bon, on est bien content de vous revoir en métropole, la nouvelle Calédonie c'est un peu loin pour les cousinades, quoi que ça aurait pu être sympa...
Par contre on compte sur toi pour nous faire rêver encore un peu sur la toile, quelques photos peut être ?