mardi 9 février 2010

pfiou !

Je me suis levée innocemment hier matin avec une perspective réjouissante, à savoir une séance de photos avec une photographe pro pour constituer une petite banque d'images de mamans allaitant et d'enfants pour l'association dont je fais partie. Joli programme non ?


Au réveil de la sieste de Ptibouchon, je branle-bas-de-combate ma troupe, envoie tout le monde mettre ses chaussures, prépare une poussette pleine d'"accessoires" et les vélos des deux grands (un genre d'accessoire, c'était pour varier les types d'images) et m'apprête à quitter ma maison avec détermination quand...




La clé de la maison n'est pas sur la porte.





Ah.





La clé de la maison n'est pas dans mon sac à main.





Aaah.





La clé de la maison n'est pas dans le petite panier sur le bar et nulle part où je puisse la voir.






Aaaaaaaaaah !





Il faut vous dire que mon appart, c'est pas loin de la maison blanche en terme de sécurité. J'ai un bip pour débloquer l'ascenseur et pouvoir accéder aux étages des parkings et à celui de mon appart (mais QUE celui-là).

Alors comment je fais, même avec le double de la clé de la voiture, pour aller ne serait-ce que chercher mon trousseau dans cette dernière (endroit où il peut se trouver. Si.) ?





Je débloque mes neurones, et je prends mon passe pour passer par l'escalier.
Du huitième.
Avec mes 3 loustics dont un qui ne marche pas.
Et avec une poussette pleine et deux vélos (nan quand-même, je suis pas si téméraire !).





Pis j'arrive devant la porte du premier. Celle derrière laquelle se trouve ma terre promise du matin-pourri : ma voiture !





La clé tourne dans le sens qui ferme le verrou.
Ma clé ne tourne pas dans le sens qui débloque le pêne.
Ouin.





On se fait un étage de plus vers le bas. On hèle la femme-de-ménage-providentielle pour qu'elle nous débloque le niveau du parking, et on installe tout le petit monde dans ses sièges autos.







Cette saleté de clé n'est pas dans la voiture, il faut me rendre à l'évidence.







J'ai laissé les trois loustics dans la voiture le temps de me faire un petit jogging façon stepping et remonter mes huit étages (OK plus que sept : les parkings sont au premier)(des fessiers de star, je vais avoir, ha ! C'est pas vous qui allez pouvoir rivaliser).












Cette fourbasse de clé s'était cachée sous une enveloppe, sous l'ordi de mon Amoureux, sur le bar. Je la hais et la méprise. J'ai pris la poussette et les deux vélos, j'ai tout fourré dans l'ascenseur, j'ai tout transporté dans la voiture...







et j'ai mis la clim à fond pour avoir l'air de quelque chose sur les photos, oh !

6 commentaires:

JOe a dit…

MDR! Ben vé, il me faudrait un 8ième étage et trois pitchouns... Je perdrais peut-être enfin les kilos que j'ai en trop!!! Bizzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

Ben et tes 10 séances de piscine alors ? ^^

stef et sa belette a dit…

oups ! je n'ose imaginer !
pfffff !
alors cette séance photos ???
hihihih !

By O. a dit…

Y'a des matins comme ça où on a le sentiment d'avoir fait sa semaine de gym, hein ^^(ça tombe bien, je me suis gavée de bonbecs à l'anniversaire d'une copine de Biggirl cet après-midi ;-)). Et les photos : forcément très chouettes ! J'attends de les voir avec impatience !

lili a dit…

les clés sont connues pour être des farceuses et se cacher n'importe où!

By O. a dit…

Oui, c'est assez récurrent la perte des clés chez moi, mais en général oil y a trois endroits possibles, alors si je fais le tour des trois sans rien trouver, je panique un peu ^^