mercredi 16 décembre 2009

Nous interrompons nos programmes

momentanément (soyez rassurés), pour pleurer ensemble sur le mauvais sort qui est tombé sur le dos de mon pauvre Amoureux.




Cet homme plein de ressources est parti hier matin très tôt pour rejoindre le Grand Nord (500 bornes quand-même) de la Nouvelle Calédonie, où un remplacement de 15 jours l'attendait les bras ouverts.




Il a bravé la route sur sa nouvelle moto.


Il a su monter tout seul sa tente de sioux (mais a dû s'arrêter un coup en cours de route pour cause de voir la suite).



Il a essayé de passer sa première nuit sans enfants dans les pattes.

Mais ça a bugué.






C'est lui qui a réveillé tout le camping à coups de hurlements stridents (il a même appelé sa maman... Je lui ai dit qu'il avait probablement vécu ce qui se rapprochait le plus d'un accouchement, mais ça n'a pas l'air de lui avoir beaucoup remonté le moral).




Un brave voisin de camping l'a pris dans sa voiture et l'a amené aux urgences du Grand Nord.







Mon Amoureux me fait une colique néphrétique.




Manquait plus que ça.







Objectivement, c'est mal coordonné. Il aurait pu déclarer ça il y a deux jours, et il serait dans l'hôpital juste à côté de chez nous plutôt qu'à l'autre bout du Caillou. Pfff.

6 commentaires:

val - ma petite fabrique à bonheurs a dit…

c'est pas de bol ça dis donc!!!!

courage

By O. a dit…

Merci ! Et non, pas de bol. Normalement il sort demain. Pas d'opération, ouf ! Mais le calcul qu'il a dans la vessie n'était pas encore évacué aux dernières nouvelles... J'espère que ça ne va pas l'embêter trop longtemps...

Juliette a dit…

Cela ressemble effectivement aux contractions d'un accouchement que j'ai toujours eues dans les reins ! Il faut compatir, ce n'est qu'un homme !
Sans rire, c'est pas de bol !

By O. a dit…

Oui, sa petite voix faiblarde au téléphone fait de la peine, si, si. Et j'ai doucement rigolé, parce que mon papa qui est passé par là il y a quelques mois me disait qu'une de ses patientes ayant eu les deux disait que la colique faisait plus mal... Ben oui, je le sais : les hommes ont besoin de savoir qu'ils ont plus souffert que nous. Toujours. ^-^

JOe a dit…

Ben dis donc, c'est ballot ça! j'espère que depuis, il va mieux. Bizzzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

Mieux il va. Il attend que le caillou s'accouche... ;-)