jeudi 10 décembre 2009

Je suis très fière

d'être un cas unique.


Mais oui, rien que ça. Un cas unique.

Enfin presque. Selon mon dentiste de métropole, j'étais le deuxième de sa carrière.
Le dentiste d'ici n'y croyait pas au début : c'était forcément dû à un boulot mal fait, il allait leur montrer à tous, ha !
Et bon, donc je suis le premier de sa carrière à ce petit bleu, il croyait faire le malin.



Tout est dans le regard incrédule du prothésiste qui installe ma toute nouvelle couronne sur une dent -par définition- dévitalisée, et qui me voit faire la grimace...






- Ça vous fait mal ?????







M'en parlez pas.
Mes dents dévitalisées me font toutes mal.
Et je suis un cas très rare, j'en suis encore toute émue.












En fait la fierté me laisse sans voix.

7 commentaires:

ma petite fabrique à bonheurs a dit…

je te comprends...... (mais je ne suis pas sensible des dents lol, même quand elles ne sont pas dévitalisée, je ne crains absolument pas le dentiste...)

ma petite fabrique à bonheurs a dit…

au fait, je réponds par la positive à ta proposition sur ton commentaire "relooking", je veux bien une nouvelle bannière made by O.
...

;-)

les leblond de chavagne a dit…

en fait tu dois tenir de ta tante (le problème c'est que je ne sais pas trop comment l'expliquer puisque c'est la femme du frère de ton père, donc aucun gène communs) mais elle aussi a le chic pour souffrir des dents dévitalisées, voir des fausses dents (elle a quand même réussit à carrier une fausse dent...)

JOe a dit…

Ben dis donc, tu n'as pas de bol toi... tu aurais pu choisir une autre manière de te distinguée LOL. Bizzzzzzzzzzzzzzzzz

sosa a dit…

Val, sors d'ici tout de suite ! (et OK je te fais une jolie bannière dès ce soir !)(j'ai des tas d'idées)

Eve, il est hors de question que je tienne de ma tante, oh ! J'ai déjà assez à faire avec les gènes défectueux qui me viennent de mes parents... ^-^

JOe, oui, hein, les boules... Je pensais valoir mieux que ça en fait ! :-p

sosa a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
By O. a dit…

Arf, c'était O. évidemment qui commentait, j'ai oublié de me reloguer...