vendredi 18 décembre 2009

Il faut bien se rendre à l'évidence...

Depuis que mon Amoureux est parti, la maison est à peu près propre et rangée tout au long de la journée.

Hem.



Le fait que l'obligation de gérer les choses heure après heure auprès des mômes me fasse faire deux fois plus de rangement et de nettoyage que quand il est là n'y est pas pour rien. Mais reconnaissez que s'il est là, il peut aussi faire sa part, et que le constat (consternant...) de ce jour, est que non seulement il ne fait pas sa part, mais en plus il génère lui-même un bordel monumental au quotidien.

Donc son absence pour cause de remplacement aux antipodes (ou presque : les zous demandent quelle heure il est là où il se trouve !)(mais bon en fait, juste 5 ou 6 h de route rien d'insurmontable non plus) fait un bien fou à mon appartement, il faut le reconnaître.








Le juste milieu, ça serait un Amoureux qui travaille mais qui rentre quand-même tous les soirs pour retrouver sa petite famille esseulée.









Pas que son bordel me manque.







Mais je dors moins bien sans doudou...

2 commentaires:

JOe a dit…

Ben vé, j'ai le même à la maison! Ils sont pire que des gamins, il faut être sans arrêt derrière! Bizzzzzzzzzz

By O. a dit…

En fait je pense que je troque volontiers son bordel contre le fait qu'il se lève le matin pour s'occuper de son fils réveillé à des heures indues...