vendredi 13 novembre 2009

Mon Amoureux fait face à l'adversité domestique...

C'est tout un poème, ce mec, je vous jure.

En même temps il me donne des sujets pour le blog, vous pouvez lui dire merci.



Et donc il est un peu perdu, le pauvre amour, dans cet appartement qu'il ne veut pas meubler parce que ça coûte trop cher, mais qui est tellement en bordel qu'on n'y retrouve rien (lâchez 3 mômes de moins de 5 ans dans un espace vide, et vous verrez si vous retrouvez vos billes, vous aussi). Y'a eu quelques tensions dans notre couple à propos de ce problème insoluble de mon Amoureux qui râle de ne pas trouver le matin les petites affaires de son bébé-relou-aux-réveils-trop-matinaux toutes bien rangées à un endroit stratégique, mais qui ne veut suuuuuuuurtout pas se lancer dans du rangement, de l'organisation ou de l'anticipation, hein, ouh là là non, z'êtes pas un peu fous ? Lui ? Et bref. Comme dans l'histoire y'a ma pomme qui a un peu l'impression de se faire entuber ça a causé quelques grincements stridents du côté de mes prémolaires...




J'ai quand-même mis en place le kit de survie de la famille qui campe dans son appart, et parmi d'autres idées ingénieuses et gratuites (oui, les sous c'est un problème en ce moment, vous aurez remarqué...), transvasé une partie du paquet de sel dans un petit pot pour bébé, et une partie du paquet de sucre dans un autre.



...



Meuh non, je suis pas si bête ! Les pots sont très différents : y'en a un tout mince et un tout gros, y'en a un avec un bouchon jaune et un avec un bouchon vert. Y'en a un avec une étiquette et l'autre sans.

Donc facile, on se trompe pas.




Mais mon Amoureux qui fait un blocage psychologique pour tout ce qui touche à ce genre d'apprentissages de base (reconnaître le pot du sucre et celui du sel : niveau -1 du manuel de survie quand-même) goûte son café avant de verser une poudre blanche dans le mien.

Et il fait bien, parce qu'il s'est déjà planté une fois (pouah !).





Depuis quelques temps ça roulait super bien.

Il avait chopé le truc.














Sauf que c'était le truc de l'étiquette ("le-sucre-a-une-étiquette-le-sel-n'en-a-pas"), et que l'étiquette s'est barrée aujourd'hui.












Damned, va falloir regoûter les cafés.

2 commentaires:

JOe a dit…

MDR! Houlà, c'est dangereux pour le café ça! (et il goute aussi le yaourt des pitchouns? Bizzzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

Les yaourts, c'est trop cher, on en mange pas ^^ En vrai on mange du fromage blanc de temps en temps : t'as raison, va falloir que je surveille maintenant !