dimanche 8 novembre 2009

La Foa Tour

Me revoilà !

Je crois que j'ai betement omis de vous signaler que nous partions passer une semaine en brousse pour le boulot de mon Amoureux. Je suis désolée. Aieaieaie, je ne soigne pas mon lectorat (grmbl, y'a plus d'accent circonflexe ni de trémas sur mon clavier, ça va pas le faire bobonne).

Mais je ne vous ai pas oubliés, j'ai écrit mes posts là-bas et je vous les livre cette semaine. S'pas formidable, ça ?


Pour ne pas vous bassiner trop, on va le faire à deux messages / jour, suivez vos netvibes.







Part one





C’est dingue la vitesse à laquelle “une semaine de vacances en pension complète les pieds en éventail au bord de la plage” s’est transformée en “une semaine de vacances dans un bungalow avec les repas à faire”...

Et vous savez quoi ? Le pire c’est que je préfère encore ça...


D’abord, le type du camping qu’on avait réservé était aimable comme une porte de prison, rappelez-moi de vous le déconseiller quand vous viendrez nous rendre visite. Ensuite, le camping finalement c’est mignon, mais un bon lit c’est pas mal non plus (quoi, je suis matérialiste ? C’est vrai...).



Le fait qu’on ait visité quatre autres lieux avant de trouver chaussure à notre pied m’aurait presque mis le moral en berne, si finalement on n’avait pas ce charmant bungalow en dur, avec lits, donc, salle de bain et kitchenette, tout près du travail de mon Amoureux (je vous ai pas dit qu’on était allés se perdre à La Foa pour le boulot ? Bah si. Premier remplacement, s’pas si mal) ce qui laisse augurer des retours at home plus rapides, pas pour me déplaire...



Le détail qui tue, c’est la proximité du parc de jeux du village. Han, trop fast’ pour occuper des enfants en fin d’après-midi après une matinée à bourlinguer et la sieste réparatrice du Ptibouchon. En plus y’a un manège à 50 F le tour ! Ouah !

2 commentaires:

val a dit…

a suivi moa!! merci

JOe a dit…

Ben au bout du compte, en es-tu revenue reposée? Bizzzzzzzzzzzzzzzz