samedi 24 octobre 2009

Le bonheur tient à peu de choses

moi j’vous l’dis !



En tout cas, l’équilibre de mon couple et ma santé mentale ont été mis à rude épreuve jusqu’à ce matin.

Ce matin.



C'est un drame en deux actes en fait. Le premier s'est déroulé il y a 3 jours.


J’éclusais les petites annonces : fallait remplir notre espace vital d’un minimum incontournable, soit une table, des chaises, et un lit.



Oui, parce que bon, ça va 5 minutes de dormir sur un matelas auto-gonflant. Même s’il est Quechuchose, et vert, et qu’il plaît beaucoup à ma fille, moi j’en pouvais plus. Faut dire que les tétées nocturnes de Ptibouchon ne sont déjà pas en soi le meilleur garant de nuits reposantes, mais si en plus elles se font à même le sol sur un tatami de la largeur de mes hanches, on frise la crise majeure.



Et donc mon moral étant directement proportionnel à mes grasses matinées, j’étais de mauvais poil. Je râlais, grognais, invectivais les êtres vivants sous le même toit que moi avec la douceur et la tendresse des plus grands, étais, pour résumer, chiante.


En appelant le numéro de “lit+somm. 160, 50 000 F” (ah oui, tiens, va falloir vous y faire, ici on paye en francs CFA. 1000 F sont 8,38 euros, débrouillez-vous avec ça, moi je commence à renoncer à convertir), je suis tombé sur une dame charmante qui m’a indiqué son adresse et expliqué que oui, elle avait aussi encore sa “table+4ch, 25 000 F”.



L’idée étant de ne pas voir passer sous notre tarin la bonne affaire à faire, nous avons essayé de venir directos voir ces merveilles. Mais c’était sans connaître le réseau de bus Nouméen, ah ah ah !
Bref.
À 19 h y’a plus d’bus, ma bonne dame. Et de toute façon, entre 18 h 30 et 18 h 50, on n’en a pas vu un seul de la ligne orange. Sous la pluie (voui, il pleut, figurez-vous ! C’t’arnaque), même si les loupiots étaient de bonne humeur et faisaient le tour de l’abribus en hurlant pour se réchauffer, on a fini par laisser tomber, rappeler la gentille dame et remettre au lendemain.






Place des cocotiers, office du tourisme, lieu incontournable du bon métropolitain en mal d’informations diverses, envoyés à la cabanabus pour acheter nos tickets, on a attendu un bus orange qui, cette fois, est arrivé ! Youhou !


Dommage d’être tombés sur un pilote tout-terrain au volant, ça gâche un peu le paysage, mais on est arrivés à bon port, ça c’est bien. L’arrêt était juste à côté de l’immeuble de la dame, ça c’est bien aussi.

3 étages plus loin, on se trouvait face à face avec un monsieur souriant. Le mari ? Ah non, il a dit bonjour, c’est lui la dame, en fait... Hem...



Mon Amoureux a fait du zèle : “Le lit à 50 000 et la table à 20 000, je vous donne 40 000 pour le tout et on n’en parle plus”. Chtarbe. La dame Le gentil monsieur a refusé tout net, mais il a quand-même fini par baisser son prix, et nous offrir le radio-réveil et une parure de draps. Mon Amoureux il est trop fort en affaires (mais moi pendant qu’il insulte les gens marchande, je regarde mes petons, je souris bêtement, et je n’ouvre surtout pas la bouche, hein).



Alors comme le lit en 160, son sommier, son matelas en mousse, la table, les quatre chaises n’entraient pas dans le bus, il a fallu faire un peu d’acrobatie pour trouver un utilitaire en location à prix correct, et faire les multiples allers-retours entre la maison du gentil monsieur et la nôtre.




Mais le soir même j’ai dormi dans un lit !






Youuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh ! C'était le jour de la première danse du yeepeekamawee dans mon chez moi.




Le deuxième acte, marque la journée d'aujourd'hui d'une pierre éclatante.

Y'a internet à ma maison.




Deuxième danse du yeepeekamawee, je sens que ma bonne humeur est toute retrouvée, et mes soucis à moitié tous envolés.




Ouais.

4 commentaires:

josse21 a dit…

Ah oui...un bon lit et des chaises,une table...indispensable...le camping et le pique-nique...c'est bon 10 jours par an!!!
A bientôt

By O. a dit…

Et encore !
Le camping quand on est sous la tente et que le sol est plus ou moins meuble, passe encore, mais sur le plancher de l'appart, t'imagines même pas le calvaire...

JOe a dit…

Allez zou, j'ratrappe mes coms au fur et à mesure mes j'en ai déjà lu pas mal hein: je triche un peu en passant incognito et en vitesse avant!!!! Bizzzzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

JOe voyons, s'pas un comm ça c'est de la diplomatie :-D Tu m'impressionnes avec ta capacité à suivre tous ces blogs... Vraiment.