dimanche 13 septembre 2009

Rhaaaaaaa...

Plus jamais.



De vélo.



Pitié.




(En vrai, je sais que j'ai déjà dit ça... C'était quand on a fait carrément 15 jours de tours de pédales pour relier Chambéry et Nice, il y a 6 ans. Comme quoi on oublie vite).









Cela dit, c'est là que je mesure tout l'intérêt du truc dans le fait d'avoir un mari kiné, hein.










Moui, avec massage à l'arrivée, le vélo prendrait presque du charme.








(mais mon fessier n'est pas d'acc)

2 commentaires:

JOe a dit…

MDR!!! Ben je n'ai pas un mari kiné: voilà pourquoi j'ai toujours détesté le vélo!!! Bizzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

Il faut le dire : ça ajoute un charme certain à la douleur...