dimanche 27 septembre 2009

En réponse à votre honorée du tant...

Ma copine JOe m'a envoyé un message rempli de questions, et comme je gage que les réponses vous intéressent, je vous fais suivre un bout de ses questions, et je vous fais part de ma réponse...

"Je vois que tes vacances chez la beldoch ont été mouvementées. Remarque, il faut voir le bon côté des choses, ça t'a fait une superbe page de blog. En plus, vu que vous vous expatriez, tu ne seras plus enquiquinée!!! J'espère que tes cartons/valises sont enfin prêts et que tu as réussi à détourner ton homme de son travail pour te donner un coup de main. Là-bas, tu feras la classe à tes pitchouns? J'augure de très bons articles non????"




Vacances mouvementées avec les beaux-parents... Disons que comme le faisait très justement remarquer Belle-Maman : "ils vont plus venir nous voir si tu continues comme ça"... Voilà. C'est tout à fait ça... (mais pour être tout à fait franche, on est obligés d'aller les voir. Parce que Beau-Papa est suffisamment tordu pour nous coller un procès si on ne lui apporte plus ses petits enfants, voire si on lui dit de se déplacer pour venir les voir : il arriverait à faire valoir son état de santé pour exiger qu'on y aille)(oui, c'est bien son genre, vous ne rêvez pas)(je vous ai déjà raconté, que la première fois qu'il a rencontré mes parents, il leur a confié qu'il "notait tout ce qu'O. dit, ça peut servir en cas de procès"...? Si).

Et le détail qui tue, c'est que Beau-Papa a travaillé toute sa vie pour Air France. Qu'il a reçu à son départ en retraite un billet "tour du monde" qui lui permet d'aller où il veut avec Belle-Maman. Donc il y a un risque qu'on les voie débarquer à Nouméa ! Aaaaaaaaarg...
MAIS vu qu'il a joué les mourants pendant quatre jours d'affilée, quand ils sont venus du Loiret jusqu'à Montpellier pour fêter Noël avec nous (non, je n'ai pas fait la route inverse à 8 mois et demie de grossesse... Je suis indigne, je le sais), je ne l'imagine pas bien se taper vingt heures d'avion. Et vu que Belle-Maman m'a fait un foin l'année où elle est descendue m'aider avant la naissance de Tiboy, en pleine canicule d'été, comme quoi elle ne supportait pas la chaleur... Je ne l'imagine pas bien se taper vingt heures d'avion pour venir passer trois semaines sous les tropiques.
Nous avons donc une probabilité non-négligeable d'être laissés tranquilles pour quelques temps.


Cela dit, nous partons, mais nous partons trois mois. Nous ne resterons là-bas que si mon Amoureux y trouve un job. Un job capable de faire survivre sa famille de 5 personnes dans un pays où le plus petit loyer envisageable est de mille euros par mois.

Les valises sont... en cours.
J'ai commencé hier, mais je dois également faire du rangement dans ma maison kitsch de l'été, et qui plus est, garder sous la mimine un minimum syndical de fringues et d'affaires de toilette. Je suis organisée, remarquez : j'ai une très longue belle liste pleine de jolies cases, avec les affaires triées par sac, tout ça, et je biffe dans ma liste les choses à mesure qu'elles intègrent les sacs. Oui, je sais, je mériterai un diplôme après ça...

Mon Amoureux se concentre sur la tâche qui lui a été impartie, à savoir le déplacement des cartons et des meubles à nous, du garage où ils sont entassés un peu n'importe comment, jusque dans le hangar où ils attendront notre retour. Y'a dix mètres à parcourir, et mon père en soutien logistique, parce que je l'aime, hein, mon Amoureux, mais pour ce qui est de faire du grand Tétris et de ranger le tout avec méthode et logique, euh...


Et pour finir, oui, je continue l'école à la maison. C'est un projet de famille qui nous tient à cœur. Pour le moment, on s'y retrouve tous, en terme de confort quotidien et de qualité d'apprentissage. Biggirl sait lire et apprend petit à petit à écrire en attaché. Tiboy s'amuse des heures avec sa frangine, et mon cœur de maman sait parfaitement que c'est là tout ce qu'il lui faut pour pousser, du haut de ses trois ans tout justes. Ptibouchon bouchonne au milieu de tout ça, sans devoir être balloté d'heures d'écoles en heures de réunions (non, ça ne l'aide absolument pas à faire ses nuits).


Voilà un message un peu informatif, mais je pense que vous vouliez savoir, non ?


Et ouiiiiiiiiiiiiiii : j'espère bien continuer à vous faire de bons articles, et que vous y preniez du plaisir. Je sais que je suis un peu inégale dans ma qualité de rédaction et dans la fréquence des publications, mais je reste là, et je suis heureuse de voir que vous êtes un petit nombre attachés à me lire.




PS Nous partons dans une semaine. Jour pour jour. Je pense que je devrais pouvoir vous poster quelques articles dans la semaine à venir, mais évidemment il y aura un trou entre le moment du départ et ma prochaine opportunité de connexion à internet. Ça c'est pour la préparation psychologique ;-)

4 commentaires:

JOe a dit…

ah ben vé, merci pour ces nouvelles. j'attends donc patiemment tes prochains articles. Bizzzzzzzzzzzzz

Les p'tits les arts a dit…

En te lisant, je pense à ce blog http://ilovemabm.canalblog.com/
:-))

josse21 a dit…

bon courage et bon voyage...j'attendrai avec impatience des nouvelles de la petite famille

By O. a dit…

Valoupette : rha, j'ai du mal à ouvrir le blog, mais rien que le titre me plaît :-D

Josse : j'espère vraiment réussir à vous poster des nouvelles. Je vais essayer d'écrire sur papier ou sur traitement de texte ce que j'ai à vous raconter, et le poster le plus rapidement possible...