samedi 18 juillet 2009

Mon Amoureux...

Quand je l'ai connu, il séchait sciemment les cours de l'IUFM où il s'était inscrit pour une année de réflexion professionnelle avec l'idée absolument saugrenue de faire prof de maths.

En fait, il se serait inscrit absolument n'importe où pour changer de métier.

Et finalement, l'IUFM de Grenoble a eu l'avantage majestueux de donner un accès infini à la montagne. Ah !



On a réussi à être inscrits dans le même club de montagne depuis le mois de septembre, et à ne se croiser qu'en avril de l'année suivante. Non, mais quand-même !




Et bref. En guise de reconversion professionnelle incontournable, il a été jusqu'à me proposer de faire chauffeur de taxi (arg), avant de se laisser convaincre que non, non, se lancer dans 2 années de prépa et 3 années d'école de kiné n'était pas une décision totalement irréaliste (en fait, rétrospectivement, je suis parfaitement heureuse de n'avoir eu qu'une idée utopique de ce qui nous attendait, hein)(c'était absolument décérébré comme idée)(mais il est kiné ET heureux de sa vie professionnelle aujourd'hui, je pense qu'on a relevé le défi jusque dans ses recoins les plus fourbes).











Le truc, c'est que je ne peux plus enlacer tendrement mon Amoureux.




Il ne peut pas s'empêcher de me palper avec un regard très professionnel qui gâche tout le romantisme...

3 commentaires:

JOe a dit…

MDR! Il faut voir le bon côté des choses; tu as un kiné sous la main en cas de douleurs dorsales intempestives!!!! BIzzzzzzzzzzzz

josse21 a dit…

Il est heureux et très professionel!!!
Et TOI...HEUREUSE!!!

By O. a dit…

JOe : exactement ! M'enfin j'ai aussi eu un médecin en guise de père, et en fait... Bon, tu sais ce qu'on dit des chaussures des cordonniers... ;-)

Josse21 : un peu trop professionnel si tu veux mon avis, mais tu as raison : rien ne pourrait me faire plus plaisir !