dimanche 28 décembre 2008

Accoucher

Toutes les femmes vous le diront : accoucher, ça fait super mal, mais on oublie cette douleur. Enfin presque toutes. J'en connais, curieusement, elles veulent pas en refaire, de gosse. Elles ont pas oublié du tout, elles.

Moi je suis dans la "norme". J'ai oublié. Je me souviens parfaitement avoir huuuuuuuuuuurlé quand le gynéco a mis ses forceps pour sortit ma Biggirl (et m'être fait engueuler par la sage-femme au passage, comme quoi je criais trop fort. L'a jamais dû accoucher, cette pétasse). Je me souviens aussi avoir huuuuuuuuuuuurlé après que ma sage-femme (une autre) m'a injecté son syntho pour accélérer le travail pour mon Tiboy, que ça a super bien accéléré, je peux vous le dire...

Mais je ne peux pas vous dire comment j'ai eu mal. Ce que ça fait physiquement comme douleur.




Enfin ce matin, je me suis souvenue en fait...

Je me disais aussi que quand les vraies contractions de travail allaient reprendre pour ce bébé-là, je les reconnaîtrais sans ambiguïté. Et donc, il devait être dans les 8h quand ça m'a douillé dans le souvenir, et que j'ai reconnu une contraction du genre qu'on s'en tape pendant 10 heures avant d'avoir son bébé dans les bras.

J'en ai eu deux trois, comme ça. Pas franchement rapprochées, pas franchement régulières. Tout juste de quoi se dire "ah ? La balade d'hier doit avoir fait quelque chose, y'a de la mise en place dans l'air pour le show de fin d'année, peut-être que ce bébé ne veut pas déroger à la mathématique familiale, et tient absolument à une date de naissance sur une année paire...". J'étais quand-même pas encore ruée sur le téléphone à appeler ma sage-femme pour lui dire de rappliquer, mais j'étais en éveil, attentive, fixée sur mes sensations.


Sensations qui se sont précisées, surtout au petit déjeuner.






Ça va beaucoup mieux, là. Juste, ils sont tous partis à la piscine sans moi, c'est pas la peine d'avoir des coliques au milieu du bassin...





Mais nan, j'ai pas confondu des contractions et des coliques...


...


...


Si ?





Rhaaaaaaaaaaaaaaa...

Aucun commentaire: