mardi 2 septembre 2008

rentrée des classes

Ah ben non, c'est comme ça, vous n'y échapperez pas. Moi aussi j'ai une fille à l'école, il faut vous y faire.


(remarquez plus pour très longtemps si on va au bout de nos idées tordues, mais pour cette année, à la corvée, comme tout le monde)


Et donc ma fille a une mère qui a chialé toutes les larmes de son corps en la laissant ce matin dans sa classe, la honte intersidérale, je ne sais pas trop quelle contenance prendre, là pour aller la récupérer.



Mais c'est de leur faute aussi, parce que

- ils ont mis ma fille dans une classe sans aucun de ses grands copains de l'an dernier. Elle y connaît bien quelques élèves, mais bon, c'est pas les amoureux officiels, quoi !

- ils ont mis ma fille en PS/MS. Et c'est mon orgueil maternel qui en a pris un coup. Punie, je me suis sentie, de devoir amener ma fille dans le même couloir que l'an dernier alors que tout le groupe des mamans que je connais sont allées de l'autre côté. Dérangée aussi à l'idée de savoir ma grande et intelligente progéniture dans la même classe que Machin, Truc et Chose, 3 bébés de PS pas futés pour deux sous (je le sais, hé, je les connais !). Inquiète aussi à l'idée que ma fille se complaise bien confortablement dans ce joli petit rythme de "encore petit" alors qu'elle a un niveau de langage, excusez du peu, quoi ! (si)(c'est MA fille, elle est parfaite).




Moi qui ai appris cette déchéance hier soir en allant consulter les listes à 21h pour savoir (j'aurais mieux fait de m'abstenir), j'ai râlé toute la soirée, hyper mal dormi cette nuit, et pleuré ce matin, avec mes hormones délicates et sensibles en guise de contenant, autant vous dire que je me suis liquéfiée.


Alors que bon, relativisons... Si la maîtresse est bien (mais elle est nouvelle, on sait pas si elle est bien-euh !), on va trouver ça génial, parce que

- en début d'après-midi, les petits font la sieste, et elle n'a que les moyens avec elle, donc une "classe" de 17 enfants au lieu des 27 à 29 qui sont dans les autres classes

- être avec des plus petits, ça peut aussi être l'occasion de devenir plus grand soi-même, tout est une question d'accompagnement

- les plus turbulents des élèves de l'école sont a priori dans les 2 autres classes, gnak !


(pourvu que la maîtresse soit bien...)

5 commentaires:

Albine a dit…

Mais oui, elle sera bien la maîtresse, 'y a pas de raison !

By O. a dit…

Oserai-je avouer que je suis sur la défensive ?
Mais ce matin ça va mieux, j'ai eu plein d'idées de choses à faire avec ma fille qui me rassureront moi, et me permettront de la laisser vivre son année scolaire quelle que soit la maîtresse. En tout cas, je ne sais pas ce qu'elle vaut au niveau pédagogique, mais ma fille ne parle que d'elle ;-)

mel a dit…

je voudrais bien plus d'infos sur l'idée tordue en question moi

JOe a dit…

Houlà pas bien la rentrée pour toi!! Elle s'est sûrement mieux passée pour ta fifille!
Fillàmoi aussi n'est pas contente, ils refusent de prendre Chipette à la cantine sous prétexte qu'elle est allergique au lait et ce, bien qu'elle leur signe une décharge et leur fournisse son repas! Bizzzzzzzzzzzzz

By O. a dit…

Mel > Je l'ai déjà évoquée dans un ou deux messages précédents, mais j'en reparlerai, promis ;-) (il s'agit d'instruction en famille... Drôle d'idée quand-même !)

Joe > Pas cool, le coup des allergies et de la cantine. Je pensais que la plupart des cantines s'adaptaient aux allergies, moi...