mercredi 16 juillet 2008

Les joies de l'orthophonie d'été

9h05, j’arrive au boulot, en avance, pour une fois. L’effet “mois de juillet youplà boum” on dirait.
Je regarde l’emploi du temps de la journée. Pas le courage. La moitié des enfants ne me motivent pas plus que ça aujourd’hui. Envie de vacances, tiens.

9h15, F. est en retard, c’est bizarre, pas son genre (plutôt du genre à débarquer avec une bonne demi-heure d’avance, alors que j’arrive systématiquement à la bourre de 5 bonnes minutes, passons : j’étais en avance aujourd’hui, alors il peut bien être à la bourre, c’est l’effet “mois de juillet, youplà boum”).

9h25, bon, tant pis, je vais me mettre à mes comptes-rendus, ça sera déjà ça de fait...

10h30, j’ai bien avancé dans mes comptes-rendus, et A. n’est pas venu non plus... J’hésite entre râler et les remercier de m’avoir permis de commencer à éponger mon retard de comptes-rendus (mon côté Gaston Lagaffe...).

10h30, B. est là, bonne séance, c’est revigorant, tiens.

11h, B. s’en va, et personne n’arrive.

12h30, 3 absents supplémentaires plus tard, j’ai rédigé 4 comptes-rendus sur les 6 que j’avais en attente, mangé, perdu 2 fois à Spider, gagné 1 fois, et appelé mon Amoureux qui est rentré à la maison, pour lui dire que je m’ennuie, et lui dire aussi que non, décidément je n’ai pas envie de courir après les gens pour les appeler, leur rappeler leurs rendez-vous, etc. Les finances du mois de septembre vont être un peu justes, mais je m’en remettrai. Je m’en suis bien remise les autres années, hein !

12h35, L. débarque. J’ai failli croire à ma sieste, moi !


9h15 à 13h : 3h45 sur place, 2 patients. “Mois de juillet youplà boum” (cela dit je dois avouer que la journée m’a beauuuuuuuuuuuucoup moins pesé comme ça, à moi. Quand je vous disais que la grossesse me démotive pour le boulot...).

Aucun commentaire: