jeudi 3 avril 2008

finalement...

Je pensais mon quotidien actuel vide d'articles pour blog assoiffé, pis finalement...



C'est jeudi.



C'est piscine !



Ça deviendrait presque impossible à raconter, tellement on maîtrise la chose, ma p'tite C. et moi.
Des pros de la sortie piscine on est devenues. Si.

On pense à la carte (j'ai eu comme une chute de tension quand elle m'a demandé si "c'est toi ou c'est moi qu'a la carte ?", parce que si c'était moi, c'était évidemment dans le porte-monnaie que je n'avais pas emporté. Évidemment. Mais c'était elle. Incroyable) ;

On sait dans quel sens la mettre dans la machine pour entrer dans la piscine (rigolez pas, hé, j'aimerais vous y voir, tiens) ;

On pense à la pièce de 50 cts pour le vestiaire ;

On n'oublie ni le bonnet de bain (spécial cheveux longs acheté à Décat, je me suis équipée, quelque chose de sérieux), ni les lunettes de piscine (pas les moins chères, parce que je vous signale que si le mou de la lunette (celui qu'est autour du dur pour faire splotch sur votre petit oeil) est en bête caoutchouc, il ne résistera pas au chlore, nanan, donc faut prendre silicone, ma brave dame, si je vous le dis) ;

On a le shampoing pour après et la brosse dans les bons jours (c'était presque parfait aujourd'hui, la brosse en moins. Ça va, je n'ai pas laissé mon imposante chevelure ondulée sur le carrelage du salon en démélant ce soir à la maison, ouf) ;

J'ai même pensé avant de partir à prendre ce qu'il faut rapport à la mauvaise semaine du mois, tout ça (non, mais vous vous rendez compte ? avant de partir ?? J'en suis pas remise).



Donc ça devient monotone, ces sorties.



Enfin pas pour nous. Nous on papote tout ce que la semaine nous a donné à papoter, on fait les zouaves un peu, on se fait engueuler par nos compagnons de ligne qui trouvent que quand-même la piscine du soir elle devrait être interdite aux poufiasses que nous sommes...


Mais pour vous, décidément, la piscine du jeudi ça ne va pas pouvoir rester un sujet d'article bien croustillant longtemps.




Sauf qu'il me reste une chose à vous raconter (qu'après, ben, vous saurez tout de ma piscine du jeudi, et il faudra que je trouve autre chose à vous donner à déguster, mais je trouverai (déjà que je pensais n'avoir rien en réserve d'ici lundi prochain)).



Le jeudi, le rituel commence à être bien rôdé, du départ de la maison au retour at home. Je vous fais la première partie en accéléré, parce que bon, j'ai déjà dit tout ça :
vrrrrrrrrrroum
schlock (je vous laisse décider)
plouf
bla bla splash et bla bla splash (je vous avais dit qu'on n'était pas très sérieuses)
wwwwwwwwwooooooooooooooooo (ça je traduis, c'est le sèche-cheveux)
schlock (...)
vrrrrrrrrrroum


Mais pas vroum direct à la maison, non.
Vroum en général un peu en colimaçon (on doit avoir trop honte d'aller là-bas, c'est pas possible de faire autant de détours entre la piscine et le point d'arrivée à chaque fois. Notre subconscient doit faire tout son possible pour nous retenir de le faire et nous perdre, et nous on s'obstine).


Retour à la maison via




...




...



(je sais, le suspense est insoutenable)


...


le Mac Do.




Je sais.




Je viens de baisser d'un milliard de points dans votre estime.



Vous qui me catégorisiez sportive en plus du reste des éloges que vous aviez à mon égard, c'est ce soir que le masque tombe.

Vous qui me croyiez altermondialiste acharnée et revendicatrice d'un meilleur avenir pour nos enfants sur la planète, vous me découvrez faible et consommatrice de junk food, c'est désolant.







Cela dit, vous devriez essayer le CBO (Chicken Bacon Oignon), il est pas mal.




PS C. obligée t'assumes, maintenant. Un comm de soutien est fortement attendu indispensable dans l'état actuel des choses sur ce blog.

4 commentaires:

JOe a dit…

Alors là, c'est certain, tu baisses dans mon estime, on n'a pas idée d'aimer Mc Do: Quick c'est mieux (en plus il est juste à 100m de la maison!!!)!!! bizzzzzzzzz

valdebussy a dit…

euh, au moins t'as l'excuse des longueurs avant...

ici, le samedi midi, c'est soit quick, soit mc do, soit grec, mais SANS la piscine.... (et avec les crapouillots....)

bon, et quick y font les frites sans sel, alors ça c'est du plus...

mais je testerais ton nouveau cbo là...

Kalouette a dit…

Quick powa !!!!
en plus c'est clair qu'avec les frites sans sel y'a plus aucune raison de culpabiliser

Anonyme a dit…

Coucou du dimanche soir, bon me voilà me voilà!

Je me présente, Ptite Cé, le mentor d'Aurélie en ce qui concerne le bio-durablement-éthiquement manger en santé : oui, c'est moi qui pervertit votre Jeanne d'Arc des légumes bio (boutons le maïs OGM hors de nos contrées!), votre Che Guevara du commerce équitable, rhâaa je l'avoue piteusement.

Promis, nous essayerons de mieux nous organiser afin d'acheter de la nourriture toute faite mais non honteuse (mais est-ce possible de nous organiser encore mieux, au vu de ce rapport de piscine si pauvrement normal ?)

J'ai une petite idée, d'un petit chinois qui serait sur la route ... mais où il faudrait s'arrêter en allant à la piscine (et comme je suis toujours à la bourre, ca va pas être facile de s'arrêter prendre le miam, pas le renverser dans la voiture ET arriver avant que le moniteur siffle la fin de la récré, oups de la fermeture du bassin (non pas la fracture, la fermeture de la piscine). Mais ca se tente!