jeudi 6 mars 2008

Les tactiques de Tiboy

Ce gamin se marre tout le temps, c’est un fait. Il est super câlin, je ne m’en plains pas (j’adore les câlins, ça vous étonne ?).



Il fait des conneries, ça c’est un peu nouveau.

Bon, pour utiliser un vocabulaire plus déculpabilisant et psychologiquement parlant plus correct, on va dire qu’il teste les limites de son espace de vie. Brave petit.

Donc ce petit crapaud nous nargue, content de lui en plus, faut voir comme ! Jette son pain par terre (il commente, genre “pa tè !” juste au cas où on n’aurait pas réagi assez vite), ou dessine à côté de l’espace réservé (j’ai depuis longtemps fait une croix sur l’intégrité de ma table de salon, fallait pas trop pousser quand-même, mais j'insiste malgré tout sur la visée sur feuille, plize, sinon les feutres c’est niet. Le souci c’est que Tiboy adore déboucher les feutres et venir nous voir (forcément à l’autre bout de la pièce) pour nous montrer comme il l’a bien débouché et nous prier de le reboucher, pour qu’il puisse à nouveau le déboucher, c’est pas lassant du tout du tout, non, non)), ou piétine les livres (rhaaaaa ! les livres-euh !).



Et moi, en bonne marâtre qui se respecte, je râle. Plus ou moins fermement, nous sommes bien d’accord. Quand il exagère, il se retrouve assis sur le tapis, tout seul, un peu plus loin. Et là, je me mords la lèvre pour ne pas exploser de rire, parce que le Bilou, qui a parfaitement compris qu’il avait fait n’imp’ ne bouge pas d’un centimètre, ne pleure même pas, non. Monsieur baisse la tête et attend.

Que voulez-vous, je tiens pas longtemps, moi. Au bout de 2 minutes je l’appelle, il se tourne vers moi avec une espèce de sourire que je sens qu’il a pas fini de nous embobiner avec, ce petit malin.




Un jour ma sensibilité et ma faiblesse me perdront. Sûr. Il aura les clés de la voiture, il aura ma bénédiction pour son sale bulletin du trimestre, à la baguette il me mènera, ce môme.



Enfin au sourire...

2 commentaires:

valdebussy a dit…

un clone????

parce que tifripon fonctionne exactement pareil, sauf qu'il hurle si je le pose à un endroit, il se relève aussitôt et court dans les jupes (façon de parler) de maman....

mais le même sourire, le regard qui part d'en dessous pour te jeter un oeil de velours et un sourire pour te cajoler

ahhhhhh, les coquins!

JOe a dit…

C'est vrai que l'on a du mal à ne pas rire devant leurs pitreries. Pas plus tard que cet après midi j'ai eu du mal à retenir mon rire quand j'ai puni Chipette qui venait de me dire "tu me gonfles" alors que je lui demandais de ranger les jouets. Peu de temps après elle mettait sa poupée au coin en criant " on dit pas c....rd et p...in" Je fais quoi moi là: il faut bien qu'elle joue cette petite!!! LOL