vendredi 12 octobre 2007

Venus 1 Mercure 0 (semaine de chiotte 2)

Je reprends ma narration où je l'avais laissée...

Réunion, élections, me voilà présidente (alors franchement l'autre minus ça le fait bander comme tout, moi je peux vous dire que ça me fait surtout suer cette histoire de présidence, je vois pas ce qu'il ressent d'aussi exaltant, à part une somme astronomique d'ennuis multiples et multiplicatifs qui te tombe dessus du jour au lendemain, que vraiment je veux bien assumer 2 ans, mais quand on aura déménagé (ah j'ai des histoires de projets de déménagement à vous raconter aussi, mais plus tard, ne nous égarons pas (oui, j'ai re-digressé (même pas mal))) je refuse de me lancer à nouveau dans ce genre de plan. Mes responsabilités pro et familiales me suffisent, merci bien).

J'ai évoqué le coup de la jeune maman à ne pas reprendre à cause qu'il serait plus juste de garder son poste pour une des anciennes de la crèche qui est en pleine validation des acquis pour obtenir le même poste, et on m'a dit "on en reparle lundi". Z'ont pas précisé qu'on reparlerai également des 2 autres personnes qu'on a décidé de ne pas renouveler.

Et sachez que j'ai un bon fond, mais une fâcheuse tendance à penser beaucoup toute seule, et qui pense déduit, et qui déduit agit en général.
Or :
- ça fait au moins 2 fois que j'entends dire "il faut leur dire vite" et "c'est pas moi qui m'y colle" ;
- le directeur de la crèche m'a redit le soir des élections qu'il se sentait mal à l'aise que ça ne soit pas encore dit ;
- j'ai pensé que mon nouveau job de présidence impliquait d'assumer ce truc désagréable qui consistait à prévenir les filles...

Dooooooonc.
J'ai chopé chacune des filles concernées mercredi matin, et je leur ai annoncé qu'on ne pourrait pas renouveler leur contrat.
Et je suis partie bosser.
Et le directeur m'a appelé pour savoir ce que je leur avais dit parce que toute la crèche était sur le point de piquer une crise du genre "1789-la resurrection".
Et je me sens trop coooooonne de n'avoir pas pensé une minute qu'il fallait de toute façon qu'on soit deux pour leur annoncer un truc pareil, et qu'en tout cas je ne pouvais pas faire ça sans que le directeur soit au courant AVANT de ma démarche.

Honte à moi, la culpabilité disaparaît lentement (oui, non, parce que quand-même, au final il fallait bien le leur dire, et même si on n'était pas aussi pressés, le plus tôt n'était pas forcément mal pensé, hein ! Je me remonte le moral toute seule, je vois bien que vous me montrez tous du doigt (heureusement que vous êtes 0, ça fait pas trop de doigts pointés)).

............................

Ce matin je me suis coupée en préparant le repas.

Le déjeuner que j'avais passé une heure à faire avec amour était immangeable rapport à la quantité astronomique de sel qui a servi à faire dégorger les aubergines (mais arrêtez de vous moquer, là ! c'est mon karma qui se rebelle, cette semaine, je vous dis).

Mini-schtroumpf a glissé sur le carrelage, et s'est fracassé le nez contre une étagère. Il a saigné du nez, que ça fait quand-même quelque chose, et même il a eu un peu de fièvre après que je les ai envoyés tous les deux voir le doc ce soir, son père et lui (mais tout va bien, c'est gentil de vous inquiéter).


Ma conjonction Mars-Vénus dans mon 3ème décan n'est pas florissante en ce moment.

Vivement la nouvelle lune, moi je dis.

1 commentaire:

lilibee a dit…

Bienvenue à ce nouveau blog prometteur même si le karma c'est pas ça en ce moment mais s'il te plait madame de la lune, change le fond qu'il fait pleurer mes oeils :)) Allez oust dans les favoris.